Sarah B. Polly

Illustrations

Info

Stand à la fuck market de Zo

marché de noel à Zo prod, Poitiers

J’aime m’amuser avec les formes et les couleurs.
Je transforme mes émotions en images
car les mots m’échappent bien souvent.

Donc voilà un petit extrait de mon travail.
On peut voir d’autres choses sous différents pseudo : Gibi-webdesign
Nairbymkcus, Sarah Polly Palmer, Strange Dreams…

N’hésitez pas à passer voir mes amis sur AxolotR
Come to see my friends :

logo-axolotr-petit

 

 

Bio

Bercée par le rock’n’roll et le fanzine, j’ai commencé par la BD à 8 ans,
au côtés de Chester, Besseron, Caroline Wédier…
À l’adolescence, je suis passée à la sculpture et au modelage,
notamment avec des peaux de babybel. Suite à la canicule mes
sculptures ont fondu, j’ai donc dû envisager d’autres matériaux.
Il y a 15 ans, j’ai commencé toute une série de créatures inspirées de
l’heroïc fantasy enchevêtré au test de Rorschach. (à partir d’une tache
j’imagine des formes que je dessine ensuite, un petit jeu que
je pratique encore régulièrement).

Il y a 10 ans, (au début de l’âge adulte), j’ai découvert le corps,
les matières, le cyberpunk, les cyborg, la sciences-fiction, etc…
J’ai dû maîtriser quelques notions de photographie pour capturer
mes séances de bodyart. Il s’agissait de bains de peinture, plâtre,
latex liquide que j’ai associé à des tuyaux pour créer une ambiance
organique ou glauque.
S’ensuit pour moi une longue phase érotique à la recherche de ma
sexualité. Mes créations mutent donc vers un univers fantasmatique
et bondage. Ces influences ont donné naissance à toute une série
d’images, photos et peintures numériques.

J’ai ensuite évoqué la place de la femme dans la société à travers une série de portrait : les Sorcières1 nommées « Burn The Witch ».
Arrivée en 2015, d’autres sujets me questionnent : angoisses,
isolement, fragmentation des états de conscience, sentiment de
dédoublement. La question de l’identité et du rapport à l’autre ont
inspiré Les gens2.

1 – Les sorcières : Elles représentent la Femme-Nature libre et indépendante.
De celles que l’ont ne peut enfermer ou contrôler. Le corps marqué par la
violence elles se tiennent droite montrant leurs blessure sans pudeur.
2 – Les Gens : Travail sur les émotions à travers des portraits.
Figer des émotions, chaque portrait représente une émotion ou un état,
avec pour chacune une dominante de couleur. (Petit Frère, la Folie, l’Ennui,
Misanthrope…)